ETUDIER LES DÉCHETS ÉCHOUÉS ET LES ÉCHOUAGES DE DÉCHETS

ETUDIER LES DÉCHETS ÉCHOUÉS ET LES ÉCHOUAGES DE DÉCHETS

Caractérisation des déchets échoués avec le protocole européen OSPAR

Ce protocole de ramassage, de tri et de décompte des déchets échoués permet de produire des données comparables à tous les autres sites inclus dans le réseau. L’association applique le protocole OSPAR depuis début 2016 sur deux sites de la Côte d’Opale. Les résultats sont régulièrement transmis au coordinateur national afin d’alimenter la base de données européenne. La réussite de la mise en œuvre de ce protocole est le fruit de l’expérience reconnue des membres de l’association pour la caractérisation des déchets et la prise en compte des paramètres influant sur les échouages. L’exploitation des résultats permettra de connaître précisément quels sont les déchets flottants échappant aux systèmes de collecte des déchets et s’échouant sur le littoral boulonnais.

Evaluation des échouages de déchets sur le littoral en Manche-Est

La Côte d’Opale est particulièrement touchée par les échouages de déchets alors que la morphologie du littoral n’y est pas toujours propice : falaises, rochers et levées de galets sont très présents. Une première cartographie réalisée début 2016 a permis un dénombrement des zones d’échouage existantes. Cette démarche se poursuit aujourd’hui sous une forme plus « théorique » avec la définition de critères permettant d’évaluer le « potentiel » offert aux échouages de déchets par les différentes plages. Le phénomène d’échouage/reprise des déchets par les marées est particulièrement pris en compte dans cette étude. Cette évaluation est indispensable à une analyse pragmatique des échouages de déchets et pour identifier les liens entre leur source et les conditions d’échouage. L’étude est en cours de réalisation et doit s’étendre de Dunkerque jusqu’au Havre. L’association est précurseur dans ce domaine à une telle échelle.

Réseau d’observation des échouages de déchets sur le littoral Atlantique

Ce groupe d’observateurs formé sur les réseaux sociaux a été initié par l’association Ansel basée à Concarneau. L’implication de l’association dans ce groupe est importante. Ce réseau nourrit les savoirs et les connaissances sur les déchets, les échouages de déchets et les potentielles sources. Toujours grâce à l’association Ansel, une carte participative permet aujourd’hui d’enregistrer les échouages de certains déchets grâce à l’appli pour téléphones portable oceanplastictracker.com. Ces déchets sélectionnés permettent de tracer précisément la dissémination de pollutions importantes comme les pertes de conteneurs en mer, certaines activités commerciales et industrielles et les activités liées à l’exploitation en mer des ressources vivantes. L’association participe à l’administration et la gestion de l’application.