Les oiseaux marins ingèrent les déchets plastiques à cause de leur odeur.

 

Source : Sciences Advances – 9 Nov. 2016 – Marine plastic debris emits a keystone infochemical for olfactory foraging seabirds – http://advances.sciencemag.org/content/2/11/e1600395

[traduction du résumé de l’article]

Les déchets plastiques sont ingérés par des centaines d’espèces allant du zooplancton à la baleine, mais la raison pour laquelle une telle diversité d’organismes peut confondre le plastique avec la nourriture naturelle est inconnue. Les mécanismes sensoriels entraînant la détection et la consommation de plastique ont rarement été examinés dans le contexte des signaux sensoriels mis en jeux dans le chaîne alimentaire marine. Il est ici expérimentalement démontré que les micro-plastiques ayant « mariné dans l’eau de mer » produisent du sulfure de diméthyle (DMS), une signature clé pour les interactions trophiques naturelles. Il est aussi démontré une relation positive entre la réactivité au DMS et la fréquence d’ingestion de plastique en utilisant des oiseaux marins procellaires comme modèle de groupe taxonomique. Ces résultats suggèrent que les déchets en plastique émettent l’odeur d’une information chimique marine, créant ainsi un piège olfactif pour les animaux marins.

Lire l’étude complète en anglais sur le site Science Advances. Lire l’article du journal Le Monde.

Lire la réaction du Dr. Franeker parue le 14 Novembre – spécialiste hollandais de l’ingestion de plastique par les oiseaux marins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *