Manche – Sur 504 poissons examinés : plus d’un poisson sur trois a ingéré du plastique

Les micro-plastiques sont omniprésents dans les milieux marins du monde entier. Les études en laboratoire montrent qu’ils peuvent être ingérés par les poissons mais les données sur l’abondance de ces ingestions au sein des populations naturelles restent limitées. Cette étude sur l’ingestion de micro-plastiques par les poissons concerne 10 des espèces présentes dans la Manche. Elle fait état de la présence de plastique dans 36,5% des systèmes digestifs des 504 poissons examinés.  Du plastique a été retrouvé dans chacune des 5 espèces pélagiques [vivant en eaux libres] et dans chacune des 5 espèces démersales [vivant sur le fond]. Sur les 184 poissons contenant du plastique, le nombre moyen de morceaux de plastique observés est de 1,90 ± 0,10. Au total, 351 morceaux de plastique ont été identifiés au spectromètre infrarouge. Les matériaux les plus représenté sont le nylon à hauteur de 35.6%  [filets de pêche entre autres] et les textiles synthétiques à hauteur de 57.8%. Aucune différence significative n’a été constatée dans les quantités de plastique ingéré entre les espèces pélagiques et les espèces démersales. Il est donc démontré, à travers un petit nombre d’espèces analysées, que l’ingestion de plastique par les poissons est généralisée et indépendante de le zone d’alimentation. Des études complémentaires sont nécessaires pour en établir les conséquences.

Source : « Occurrence of microplastics in the gastrointestinal tract of pelagic and demersal fish from the English Channel » – Science direct – 26 Déc. 2012 – http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0025326X12005668

Lire l’étude complète sur le site research gate.

A lire aussi : The Guardian le 24 Janv. 2013 : One-third of fish caught in Channel have plastic contamination, study shows. https://www.theguardian.com/environment/2013/jan/24/fish-channel-plastic-contamination